SHICC

Sustainable Housing for Inclusive and Cohesive Cities (SHICC). 
Financé par Interreg Europe du Nord-Ouest (budget total : 3,8 millions €, financement européen : 2,26 millons €)

Le projet Sustainable Housing for Inclusive and Cohesive Cities (SHICC) est un projet européen s’étalant sur quatre ans (septembre 2017 – septembre 2021). Il  a  été  créé  avec  la  volonté  de  faire  face  à  la  crise  du  logement  qui  sévit dans les zones urbaines de la région nord-ouest de l’Europe  (NWE)  en  soutenant  la  création  et  développement du modèle des Community Land Trusts (CLT). Le  programme  associe  les  efforts  et  la  collaboration  de  la  Ville  de  Lille  et  de  son  OFS  (OFSML,  France),  du  National  CLT  Network  (Angleterre  et  pays  de  Galles),  du  Fonds  Mondial  pour  le  Développement  des  Villes  (FMDV, France) ainsi que des CLT pilotes de Londres, de Bruxelles  et  de  Gand.  Récemment,  de  nouveaux  partenaires ont rejoint le projet afin d’en maximiser l’impact sur la dernière année de mise en œuvre : And the People (Pays-Bas),  Self-Organised  Architecture  (SOA,  Irlande),  l’Institute  for  Creative  Sustainability (id22,  Allemagne)  et le Dumfries and Galloway Small Communities Housing Trust (DGSCHT, Royaume-Uni).

Le projet SHICC s’articule autour de trois objectifs :

  1. Reconnaissance  de  la  légitimité  du  modèle  comme  solution viable d’offre de logement abordable et de rénovation urbaine
  2. Mise en place d’environnements financier et législatif propice à la création et à l’essor des CLT
  3. Développement d’un mouvement structuré de CLT en Europe en renforçant les capacités des initiatives existantes et émergentes.

Le projet est bâti sur six axes de travail. Au cours des trois dernières années, les activités du projet SHICC ont contribué aux résultats ci-dessous.

  • Mise en place et renforcement de quatre CLT pilotes dans trois pays : au Royaume-Uni (Londres), en Belgique (Bruxelles et Gand) et en France, à travers l’Organisme de Foncier Solidaire de la Métropole Lilloise (OFSML). Ces nouveaux CLT ont contribué à prouver que le modèle constitue une solution viable d’offre de logement abordable.
  • Mise en œuvre activités de renforcement de capacités: telles que six rencontres entre pairs, 280 heures passées par les pilotes pour l’accompagnement de CLT en création et un forum en ligne de partage de ressources. Ces outils ont permis de soutenir les initiatives naissantes et expérimentations croisées.
  • Création d’un fonds d’amorçage transnational pour soutenir 33 CLT émergeant dans la région. Le fonds apporte un savoir-faire et un soutien technique au développement des projets en phase initiale (p. ex. : développement d’un modèle économique et soutien à la structuration légale).
  • Compréhension partagée des environnements financiers propres aux CLT grâce à la publication d’études exploratoires : le référencement de plus de 600 sources de financement disponibles pour les CLT, six études de cas analysant les modèles économiques des CLT ainsi qu’un guide financier qui met en avant 15 instruments financiers innovants qui ont permis de soutenir les CLT dans la région. Les travaux ont mené à la création d’un groupe de travail sur le financement du logement collaboratif réunissant des parties prenantes qui souhaitent élaborer une stratégie de canalisation de financement à l’échelle européenne.
  • Une vaste campagne de plaidoyer par le biais d’actions locales, nationales et européennes, dont la mise en œuvre d’un cadre d’impact social, la création d’une boîte à outil de plaidoyer local, d’un manifeste européen et la signature d’une lettre d’engagement des mairies de Gand, de Londres, de Bruxelles et de Lille.
  • Enfin, une stratégie de communication qui inclut des publications mensuelles, un bulletin d’information trimestriel et trois événements transnationaux qui ont aidé à fédérer des acteurs de terrain et à promouvoir un mouvement européen. Les travaux réalisés durant cette période sont disponibles gratuitement à la fin de ce rapport, à la rubrique « Ressources utiles ».D’autres activités sont prévues au cours de la dernière année de projet : le renforcement des quatre premiers CLT pilotes, l’élargissement du réseau européen de CLT, notamment aux Pays-Bas, en Allemagne, en Écosse et en Irlande, et le renforcement du cadre financier de ces CLT par la création de mécanismes de financement communs adaptés. À terme, le projet devrait mener à la création de 500 CLT urbains, à la livraison de 7 000 logements et à 21 000 personnes logées.